2009-08-28, Fuck Me I’m Famous, Pacha

Tags: , , ,
1 Comment »

Before: sunset au Mambo (oui c’est le Luke Skywalker theme en fond sonore, ils savaient que je venais…)

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Fuck Me I’m Famous, 1ère partie assurée par Laidback Luke. Tuerie.

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

3:45, Guetta prend les manettes, je vous laisse juger de l’ambiance.

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

2009-08-27, La Troya / Foam Party, Amnesia

Tags: , ,
No Comments »

“La Terrassa” à l’Amnesia, soirée La Troya

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

“Main room” de l’Amnesia, People from Ibiza

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

Je n’ai malheureusement pas pu filmer la “Foam Party”, le detergent utilisé par les canons à mousse étant fortement destructif :)

2009-08-24, Swedish House Mafia, Pacha

Tags: , ,
1 Comment »

Folie.
FOLIE.

20:30, arrivée au Café Mambo

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

22:00, Steve Angello et Sebastian Ingrosso live from Café Mambo

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

03:30, Swedish House Mafia ROCK THE FUCKING PARTY at PACHA

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

J-1

Tags: ,
1 Comment »

DEMAIN

Devil’s Island, here I come.

Google Chrome, la claque

Tags: ,
5 Comments »

J’entend parler de Google Chrome depuis un certain temps déjà. Lorsque les premières Alphas Linux sont sorties, je m’y suis même essayé, je l’avais trouvé vraiment rapide, mais le manque de support de proxy HTTP dans ces premières versions m’avait fait le mettre de côté.

Ce soir, je pestais encore contre le duo infernal Firefox/Flash. En effet, depuis plus d’un an maintenant (!), lorsqu’une page contient du flash et que le navigateur est fraichement démarré, tout se passe pour le mieux, mais au bout de quelques heures, si d’aventure je voulais visualiser un contenu à haute teneur informative animé par cette bouse de lecteur, blocage à 1/10 de la video, et le son s’emballe, une seule solution alors: killall -9 firefox-bin, rechargement du veau etc etc. Très irritant à la longue.

Et puis mon dzen favori me reparle de Chrome et m’explique que je n’aurais probablement pas les mêmes problèmes avec le navigateur de google puisque ce dernier a d’ores et déjà implémenté le forking par fenêtre, en lieu et place du threading, et que par conséquent, chaque “page” constitue un processus en soi, gêré donc de façon autonôme. Je réessaye donc, et je prend une claque. Le browser se lance en un clin d’oeil, et le chargement des pages est proprement hallucinant. Cerise sur le gâteau, le proxying HTTP est désormais configurable.

Je l’essaye toute la soirée, me documente sur la façon d’utiliser cette verrue qu’est flash-plugin et tombe sur ce lien, qui explique parfaitement comment executer chrome pour que ce dernier utilise les plugins mozilla. Résultat des courses: “make google chrome my default browser”. Pour l’instant en tout cas.

Ils ont probablement pas besoin de pub, mais comme le lien est pas exactement facile à trouver, les packages Debian sont disponibles ici.

L’école des fans

Tags: ,
2 Comments »

Avant d’aller me dorer la pilule, j’ai fait le ménage sur mes serveurs, et en particulier sur les domUs GCU. Les packages avaient quelques mois dans la vue, il était donc temps de mettre tout ce petit monde d’équerre.

Sur zone0, deux domUs sont particulièrement exposés, gcu, qui héberge le site et les wikis, et www2, qui héberge les sites tiers. Ces deux machines (virtuelles) tournent encore sous NetBSD 4.0, cette migration là attendra mon retour de vacances :) et sont munies de la machinerie pkg_comp / pkg_chk. Je me suis déjà longuement étendu sur le fonctionnement de ces deux outils, aussi n’expliqerai-je ici que la simplicité avec laquelle ces mises à jour se sont effectuées (bah ouais, on fait pas partie de marketing@ par hasard…).

Puisqu’elle est moins chargée, c’est sur www2 que nous construisons les packages, /usr/pkgsrc étant un montage NFS pour gcu. Sur www2 donc, nous entrons dans le pkg_comp :

# pkg_comp chroot

Afin de pouvoir mettre à jour les paquets depuis la même machine, et puisqu’evidemment les domUs partagent bon nombre de paquets communs, j’ai créé deux fichiers de type pkgchk.conf, un pour chaque domU. On verifie la jeunesse des paquets de cette façon :

pkg_comp# PKGCHK_CONF=/usr/pkgsrc/pkgchk-gcu.conf pkg_chk -ua

Les paquets listés dans /usr/pkgsrc/pkgchk-gcu.conf seront éventuellement mis à jour si une version plus récente existe. On effectue la même opération avec /usr/pkgsrc/pkgchk-www2.conf, à l’issue de quoi, le repertoire /usr/pkgsrc/packages/All devrait être peuplé de paquets binaires up-to-date, tout ça sans avoir cassé quoi que ce soit sur aucune des machines, puisque pkg_comp effectue les mises à jour dans un chroot(8).

Ainsi, il ne nous reste plus, sur chaque domU, qu’à invoquer pkg_chk de cette façon :

# PKGCHK_CONF=/usr/pkgsrc/pkgchk-www2.conf pkg_chk -uab

Ce qui aura pour effet de mettre à jour tous les paquets plus à jour avec les versions binaires disponibles dans /usr/pkgsrc/packages/All.

Moi j’trouve ça classe.

WP Theme & Icons based on GlossyBlue by N.Design Studio
Banner from www.trynthlas.com
Entries RSS Comments RSS Log in
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE