Front de Liberation du SON

Comme je le disais il y a quelques jours sur GCU, les sirènes d’OSSv4 me charment depuis quelques mois, épuisé que je suis de me battre avec les differents framework sonores “””modernes””” apparus sous GNU/Linux depuis quelques années. Et bien ça y est, j’ai sauté le pas. Et comme prévu, ce passage est une véritable sinécure.

Résumé des opérations :

# aptitude install oss4-base oss4-source oss4-gtk

module-assistant prepare

module-assistant auto-install oss4

dpkg-reconfigure linux-sound-base # choisir “OSS”

/etc/init.d/alsa-utils stop

aptitude remove alsa-base alsa-utils

reboot


Et c’est tout.
Si.
Pas de vim .asoundrc aux conditions délirantes, pas de “perfect setup” aux 1001 actions, non, juste ça marche.

Reste l’inévitable et problèmatique flash pour lequel il faudra se fendre d’une manipulation, uniquement parce que la librairie libflashsupport de Debian n’est pas compilée avec le support OSS :

$ wget http://www.4front-tech.com/developer/sources/stable/gpl/oss-v4.2-build2003-src-gpl.tar.bz2
$ tar jxvf oss-v4.2-build2003-src-gpl.tar.bz2
$ cd oss-v4.2-build2003-src-gpl/oss/lib
$ cc -shared -fPIC -m32 -O2 -Wall flashsupport.c -o libflashsupport.so
$ sudo install -s libflashsupport.so /usr/lib
$ sudo ldconfig

Moyennant quoi, ENFIN, je n’ai plus besoin de redémarrer mon navigateur web (quel qu’il soit) lorsque que je visualise une video flash et que je le laisse crever quelques heures (impliquant un inéxorable blocage du DSP).

Reste à espérer qu’OSSv4 fera son trou et convaincra les utilisateurs, jusqu’à faire bouger les distributions de cet empilage d’architectures sonores qui font de nous la risée de la MAO.

Update

Dans la liste des paquets à installer, remplacez désormais oss4-source par oss4-dkms sur testing.