netboot

Flaix, la formule anti-aigr'

Le retour de l’île est toujours un moment difficile. Lorsqu'on a passé deux semaines dans la joie, la fête, parmi les siens, baigné dans une culture aux antipotes de la jérémiade permanente, revenir au pays qui a fait de la plainte son leitmotiv est psychologiquement très angoissant. Une conséquence de cette aversion, c'est que pendant plusieurs semaines, je serai totalement imperméable, voire volontairement réfractaire à l'information politique et sociale. Cette façon de présenter l'actualité, plaintive à outrance, me fatigue et n'aide pas à l'atterrissage en douceur tant le choc culturel est immense.