chroot

Et maintenant, en vrai

“T'es mignon iMil avec tes machins développés à 3 grammes, mais en vrai, c'est utilisable ?” Mais si, je vous ai entendu penser ça tout fort. Et en réponse à cet affront manifeste, voici une mise en place d'apache chrooté prêt à recevoir un Wordpress utilisant la machinerie présentée dans le post précédent : J'ai préparé les fichiers suivants, prêts à être copiés dans le chroot : On n'oubliera evidemment pas de placer dans etc/rc.